Age Verification

Vérification de l'âge

Veuillez confirmer que vous avez plus de 18 ans pour continuer.

Le CBD pour les maladies intestinales : recherche actuelle sur ses avantages potentiels

L'huile de CBD pour les maladies intestinales et digestives

Les maladies digestives touchent des millions de personnes dans le monde, et il peut être difficile de trouver des solutions efficaces. Ces dernières années, le CBD (cannabidiol) a gagné en popularité en tant que traitement possible de divers problèmes de santé, y compris les troubles digestifs, et en particulier ceux qui affectent l’intestin. Dans cet article, nous allons examiner de plus près le potentiel thérapeutique du CBD dans la gestion des troubles digestifs et les études scientifiques les plus récentes qui soutiennent son efficacité potentielle.

Le CBD et son action sur le système digestif

Les maladies digestives sont liées à des altérations du système endocannabinoïde, telles que les maladies inflammatoires de l’intestin (MII), le syndrome du côlon irritable (SCI), la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et les troubles de la motilité gastro-intestinale.

Le CBD, en interagissant avec le système endocannabinoïde du corps, peut réguler les processus physiologiques liés au système digestif.

Mécanisme d’action

Le CBD interagit avec les récepteurs du système endocannabinoïde, tels que CB1 et CB2, qui sont répartis dans tout le cerveau et dans les cellules du système digestif. En outre, le CBD a la capacité d’activer et d’inhiber plusieurs enzymes et autres récepteurs cellulaires (1). Cela signifie que le CBD peut aider de différentes manières certaines affections du système digestif.

Quelles sont les maladies digestives pour lesquelles la CBD peut être utile ?

Le CBD présente un potentiel thérapeutique pour les maladies digestives suivantes :

  • Maladies inflammatoires de l’intestin (MICI), en raison de son effet anti-inflammatoire.
  • le syndrome du côlon irritable (SCI), en influençant la motilité gastro-intestinale et en réduisant le stress.
  • la maladie de Crohn, en atténuant les symptômes, bien que son action soit plus efficace lorsqu’elle est combinée au THC ;
  • Colite ulcéreuse: pour ses propriétés anti-inflammatoires ; troubles de la motilité gastro-intestinale tels que la constipation et la diarrhée.
  • Nausées et vomissements, en raison des propriétés antiémétiques du CBD, et en cas de stress et d’anxiété accompagnés de ces symptômes.

Nous examinons ici de plus près les recherches qui confirment les bienfaits potentiels du CBD pour ces affections. Veuillez noter qu’il s’agit d’un article informatif, basé sur des recherches en cours, et qu’il ne peut pas et n’est pas destiné à diagnostiquer, prévenir ou guérir une maladie ou un symptôme. Son contenu peut compléter, mais jamais remplacer, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou d’un symptôme. Les produits Cannactiva ne sont pas des médicaments et sont destinés à un usage externe. Consultez votre médecin avant d’utiliser le CBD.

Comment le CBD aide-t-il à lutter contre les maladies digestives ?

Le CBD offre un certain nombre d’avantages potentiels dans le traitement des maladies digestives :

Soulagement de la douleur

Les bienfaits du CBD en tant qu’analgésique ont été étudiés dans diverses conditions. Dans les maladies digestives, les résultats indiquent que le CBD peut diminuer la motilité intestinale, ce qui peut être lié à une diminution de la perception de la douleur.

Des études suggèrent que le CBD peut diminuer la motilité intestinale et donc les douleurs abdominales.

La motilité intestinale est le mouvement naturel du tube digestif (œsophage, estomac et intestins) pour faire passer les aliments dans le tube digestif. Cette motilité est liée à la perception de la douleur dans les maladies digestives (2).

En revanche, une étude menée auprès de patients souffrant du syndrome du côlon irritable (IBS) a montré que le CBD n’avait pas d’effet significatif sur la perception de la douleur lorsqu’il était administré sous forme de chewing-gum (3). Cependant, la réduction de la motilité intestinale par le CBD peut apporter un soulagement en aidant à gérer les douleurs abdominales chez les patients souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin (4).

Réduction de l’inflammation

Dans les maladies du tractus gastro-intestinal, l’inflammation est un facteur important de leur persistance et de leur développement. L’effet effet anti-inflammatoire du CBD peut aider les maladies intestinales (5) telles que le syndrome du côlon irritable (IBS), les maladies inflammatoires de l’intestin (IBD) et la colite (6).

Protection de la paroi intestinale

Le CBD possède des propriétés antioxydantes qui peuvent jouer un rôle essentiel dans la protection de l’intestin contre les radicaux libres, qui peuvent endommager les parois intestinales. Des études ont suggéré que le CBD pourrait contribuer à préserver l’intégrité de la couche superficielle de l’intestin, connue sous le nom d’épithélium, dans les processus inflammatoires (7, 8).

Réduction du stress et de l’anxiété

Le CBD est associé à un effet sédatif (9) qui pourrait diminuer les effets du stress et réduire la sévérité de l’anxiété avec un profil de sécurité assez large (10).

Le CBD a un effet sédatif qui peut réduire les effets du stress. Il a également démontré son potentiel en tant qu’anxiolytique efficace, ce qui peut être bénéfique pour les personnes souffrant de maladies digestives.

Amélioration de la motilité intestinale

Il a été démontré que le CBD influence la motilité gastro-intestinale dans les processus pathologiques et peut aider à augmenter ou à diminuer le transit du contenu intestinal selon les besoins (11, 12, 13). Ceci est de la plus haute importance pour des conditions telles que la constipation et la diarrhée, ainsi que pour la perception de la douleur caractéristique des maladies gastro-intestinales où il y a une altération de la motilité (4).

Modulation du système immunitaire

L’effet du CBD peut contribuer à diminuer la réponse immunitaire dans certaines maladies auto-immunes (14), ce qui suggère que les patients souffrant de maladies auto-immunes intestinales pourraient en bénéficier.

La maladie de Crohn est un trouble immunitaire qui provoque une inflammation et une irritation du système digestif. Bien que le CBD ne semble pas réduire l’inflammation intestinale de manière significative (15) dans cette maladie, il a été associé au soulagement de certains symptômes de la maladie de Crohn lorsque des combinaisons de CBD et de THC ou de tétrahydrocannabinol sont utilisées (16).

Nausées et vomissements

Certaines études suggèrent que le CBD pourrait avoir des propriétés antiémétiques (17), ce qui signifie qu’il pourrait aider à soulager les nausées et les vomissements.

Le CBD pour l’estomac : est-il efficace contre la dyspepsie ou l’indigestion ?

En ce qui concerne les troubles digestifs tels que la dyspepsie ou l’indigestion, bien que l’on puisse penser que le CBD aurait des effets bénéfiques, il semble n’avoir aucun effet sur cette affection (18).

Limites des études

La recherche sur le CBD dans les troubles digestifs pourrait conduire à de meilleurs traitements. Cependant, il ne faut pas oublier que les résultats de la recherche présentent certaines limites. La plupart d’entre elles ont été réalisées sur des modèles animaux ou de petites populations humaines, qui peuvent ne pas être représentatives des tableaux cliniques complexes des maladies digestives.

Dosage du CBD pour les troubles digestifs

Actuellement, il n’existe pas de dose standardisée de CBD pour le traitement des maladies digestives. Cependant, des études précliniques chez les rongeurs ont utilisé des doses orales de 10 mg/kg par jour pour la colite et dans des études cliniques examinant l’efficacité du CBD dans les troubles digestifs, des doses orales de 250 mg deux fois par jour ont été utilisées pour la colite pendant 8 semaines à 10 semaines (7, 19).

Considérations finales

Dans le cas des maladies digestives, le CBD pourrait constituer une thérapie complémentaire, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires. Consultez votre médecin en cas de doute.

Interactions médicamenteuses

Si vous prenez des médicaments pour des maladies digestives, des précautions doivent être prises pour éviter d’éventuelles interactions médicamenteuses.

Les interactions médicamenteuses avec le CBD, bien que minimes et rares, sont un point important à prendre en compte. Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez notre article intitulé CBD et médicaments : quelles sont les interactions ?

Traitement multifactoriel des maladies intestinales

Un autre point important est que des changements dans le mode de vie et les habitudes alimentaires peuvent contribuer au traitement des maladies digestives.

En anglais, l’expression avoir une intuition (littéralement “avoir une intuition”, bien qu’il puisse être traduit par “avoir un pressentiment ou une intuition”) pour faire référence à une intuition ou à un pressentiment qui n’est pas nécessairement basé sur la logique. Il existe d’autres expressions similaires, telles que“faire confiance à son instinct” ou “avoir des papillons dans l’estomac”. Et en espagnol, “tener una reacción visceral”. Toutes ces expressions du langage populaire relient les émotions aux tripes.

Il est intéressant de noter que ces expressions ont une base scientifique. L’intestin produit un grand nombre de neurotransmetteurs, ce qui lui permet de communiquer avec le cerveau de manière bidirectionnelle. Ce lien entre l’intestin et le cerveau est appelé l’axe intestin-cerveau. Les maladies intestinales peuvent être fortement influencées par l’état mental et émotionnel. La réduction du stress et la psychothérapie peuvent donc constituer un pilier essentiel du traitement de ces maladies.

Le CBD est-il efficace contre les maladies digestives ?

Si les premières recherches suggèrent que l’utilisation du CBD dans la gestion des maladies digestives pourrait être prometteuse, d’autres recherches sont encore nécessaires. Les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques du CBD peuvent contribuer à atténuer les symptômes et à améliorer la qualité de vie des personnes touchées.

Cependant, il est toujours important de consulter un professionnel de la santé avant d’envisager le CBD pour les maladies digestives ou tout autre traitement complémentaire. Seul un médecin peut fournir des conseils personnalisés en fonction de l’état de santé et des antécédents médicaux de chacun.

Enfin, au fur et à mesure des recherches, le CBD pourrait devenir un outil important dans la lutte contre les troubles digestifs, apportant de l’espoir aux personnes en quête de soulagement et de bien-être.

Cet article est destiné à des fins d’information uniquement et n’est pas destiné à diagnostiquer, prévenir ou guérir une maladie ou un symptôme. Son contenu peut compléter, mais jamais remplacer, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou d’un symptôme. Les produits Cannactiva ne sont pas des médicaments et sont destinés à un usage externe. Nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser des produits à base de CBD.

Referencias
  1. Izzo, A. A., Borrelli, F., Capasso, R., Di Marzo, V. et Mechoulam, R. (2009). Les cannabinoïdes végétaux non psychotropes : de nouvelles possibilités thérapeutiques à partir d’une herbe ancienne. Trends in pharmacological sciences, 30(10), 515-527. https://doi.org/10.1016/j.tips.2009.07.006
  2. Kellow, J. E. et Phillips, S. F. (1987). Altered small bowel motility in irritable bowel syndrome is correlated with symptoms. Gastroenterology, 92(6), 1885-1893. https://doi.org/10.1016/0016-5085(87)90620-2
  3. van Orten-Luiten, A. B., de Roos, N. M., Majait, S., Witteman, B. J. M., & Witkamp, R. F. (2022). Effets du chewing-gum au cannabidiol sur la douleur perçue et le bien-être des patients atteints du syndrome de l’intestin irritable : étude d’intervention exploratoire croisée contrôlée par placebo avec dosage en fonction des symptômes. Cannabis and cannabinoid research, 7(4), 436-444. https://doi.org/10.1089/can.2020.0087
  4. Bogale, K., Raup-Konsavage, W., Dalessio, S., Vrana, K. et Coates, M. D. (2021). Cannabis et dérivés du cannabis pour le traitement de la douleur abdominale dans les maladies inflammatoires de l’intestin. Cannabis médical et cannabinoïdes, 4(2), 97-106. https://doi.org/10.1159/000517425
  5. De Filippis, D., Esposito, G., Cirillo, C., Cipriano, M., De Winter, B. Y., Scuderi, C., Sarnelli, G., Cuomo, R., Steardo, L., De Man, J. G. et Iuvone, T. (2011). Le cannabidiol réduit l’inflammation intestinale par le contrôle de l’axe neuro-immunitaire. PloS one, 6(12), e28159. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0028159
  6. Irving, P. M., Iqbal, T., Nwokolo, C., Subramanian, S., Bloom, S., Prasad, N., Hart, A., Murray, C., Lindsay, J. O., Taylor, A., Barron, R., & Wright, S. (2018). Une étude pilote randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, en groupes parallèles, d’un extrait botanique riche en cannabidiol dans le traitement symptomatique de la colite ulcéreuse. Inflammatory bowel diseases, 24(4), 714-724. https://doi.org/10.1093/ibd/izy002
  7. Jamontt, J. M., Molleman, A., Pertwee, R. G. et Parsons, M. E. (2010). Les effets du delta-tétrahydrocannabinol et du cannabidiol, seuls et en combinaison, sur les lésions, l’inflammation et les troubles de la motilité in vitro dans la colite du rat. British journal of pharmacology, 160(3), 712-723. https://doi.org/10.1111/j.1476-5381.2010.00791.x
  8. Gyires, K. et Zádori, Z. S. (2016). Rôle des cannabinoïdes dans la défense de la muqueuse gastro-intestinale et l’inflammation. Current neuropharmacology, 14(8), 935-951. https://doi.org/10.2174/1570159×14666160303110150
  9. Spinella, T. C., Stewart, S. H., Naugler, J., Yakovenko, I. et Barrett, S. P. (2021). Évaluation des effets de l’attente du cannabidiol (CBD) sur le stress aigu et l’anxiété chez des adultes en bonne santé : étude croisée randomisée. Psychopharmacologie, 238(7), 1965-1977. https://doi.org/10.1007/s00213-021-05823-w
  10. Berger, M., Li, E., Rice, S., Davey, C. G., Ratheesh, A., Adams, S., Jackson, H., Hetrick, S., Parker, A., Spelman, T., Kevin, R., McGregor, I. S., McGorry, P. et Amminger, G. P. (2022). Cannabidiol pour les troubles anxieux résistants au traitement chez les jeunes : un essai ouvert. The Journal of clinical psychiatry, 83(5), 21m14130. https://doi.org/10.4088/JCP.21m14130
  11. Story, G., Briere, C.E., McClements, D. J., & Sela, D. A. (2023). Cannabidiol et motilité intestinale : une revue systématique. Développements actuels en matière de nutrition. 2475-2991. https://doi.org/10.1016/j.cdnut.2023.101972.
  12. Capasso, R., Borrelli, F., Aviello, G., Romano, B., Scalisi, C., Capasso, F. et Izzo, A. A. (2008). Le cannabidiol, extrait de Cannabis sativa, inhibe sélectivement l’hypermotilité inflammatoire chez la souris. British journal of pharmacology, 154(5), 1001-1008. https://doi.org/10.1038/bjp.2008.177
  13. Camilleri M. (2018). Cannabinoïdes et motilité gastro-intestinale : pharmacologie, effets cliniques et thérapeutiques potentielles chez l’homme. Neurogastroenterology and motility, 30(9), e13370. https://doi.org/10.1111/nmo.13370
  14. Nichols, J. M. et Kaplan, B. L. F. (2020). Réponses immunitaires régulées par le cannabidiol. Cannabis and cannabinoid research, 5(1), 12-31. https://doi.org/10.1089/can.2018.0073
  15. Naftali, T., Mechulam, R., Marii, A., Gabay, G., Stein, A., Bronshtain, M., Laish, I., Benjaminov, F., & Konikoff, F. M. (2017). Le cannabidiol à faible dose est sûr mais pas efficace dans le traitement de la maladie de Crohn, un essai contrôlé randomisé. Digestive diseases and sciences, 62(6), 1615-1620. https://doi.org/10.1007/s10620-017-4540-z
  16. Naftali, T., Bar-Lev Schleider, L., Dotan, I., Lansky, E. P., Sklerovsky Benjaminov, F., & Konikoff, F. M. (2013). Le cannabis induit une réponse clinique chez les patients atteints de la maladie de Crohn : une étude prospective contrôlée par placebo. Gastroentérologie et hépatologie cliniques. The official clinical practice journal of the American Gastroenterological Association, 11(10), 1276-1280.e1. https://doi.org/10.1016/j.cgh.2013.04.034
  17. Long, L. E., Malone, D. T. et Taylor, D. A. (2005). Les actions pharmacologiques du cannabidiol. Drugs of the Future, 30(7), 747 – 753.
  18. Atieh, J., Maselli, D., Breen-Lyles, M., Torres, M., Katzka, D., Ryks, M., Busciglio, I., Burton, D., Carlson, P., Harmsen, W. S. et Camilleri, M. (2022). Cannabidiol for Functional Dyspepsia With Normal Gastric Emptying : A Randomized Controlled Trial (Cannabidiol pour la dyspepsie fonctionnelle avec vidange gastrique normale : un essai contrôlé randomisé). The American journal of gastroenterology, 117(8), 1296-1304. https://doi.org/10.14309/ajg.0000000000001805
  19. Carvalho, A. C. A., Souza, G. A., Marqui, S. V., Guiguer, É. L., Araújo, A. C., Rubira, C. J., Goulart, R. A., Flato, U. A. P., Bueno, P. C. D. S., Buchaim, R. L. et Barbalho, S. M. (2020). Cannabis et cannabidinoïdes dans les maladies inflammatoires de l’intestin : aller au-delà du mésusage. International journal of molecular sciences, 21(8), 2940. https://doi.org/10.3390/ijms21082940

Masha Burelo
Investigadora en cannabinoides | Doctoranda en Neurociencia

Mi Cesta0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Chat ouvert
1
Besoin d'aide ?
Bonjour !
Pouvons-nous vous aider ?
Attention Whatsapp (lundi-vendredi/ 11h00-18h00)