Age Verification

Vérification de l'âge

Veuillez confirmer que vous avez plus de 18 ans pour continuer.

L’histoire du cannabis : utilisations historiques et bienfaits actuels

L'histoire du cannabis

Le cannabis est une plante d’origine asiatique cultivée depuis des milliers d’années. Parmi ses nombreuses utilisations, on peut citer le matériau textile pour les vêtements et les cordes, l’utilisation thérapeutique médicinale et l’alimentation diététique. Tels sont, parmi beaucoup d’autres, les principaux usages et avantages que l’humanité a tirés de cette puissante plante depuis des siècles.

Aujourd’hui, la plante Cannabis sativa reste une culture très rentable et pleine d’avenir, utilisée pour la fabrication de matériaux de construction et de bioplastiques, parmi d’autres matières premières végétales et durables, ainsi que pour l’extraction de cannabinoïdes médicinaux, d’huile comestible et d’autres produits.

Origine de la plante de cannabis

Nous savons aujourd’hui que la véritable origine du cannabis se situe en Asie centrale, peut-être dans les contreforts de l’Himalaya, ce qui est confirmé par des preuves biologiques et biochimiques.

L’histoire du cannabis en Chine et en Sibérie : usages médicinaux et culturels

De nombreuses cultures considèrent le cannabis comme une plante sacrée et l’utilisent encore aujourd’hui dans des rituels. Regardons de plus près l’histoire du cannabis et comment il s’est répandu pour conquérir le monde.

Les premières traces de marijuana ont été retrouvées dans d’anciens cimetières datant de 5 000 à 3 000 ans avant J.-C. Elle est probablement originaire des steppes de Mongolie et du sud de la Sibérie, où elle était souvent utilisée dans le cadre du chamanisme.

La première référence écrite au chanvre apparaît vers 2800 avant J.-C., où il est mentionné dans le Shen Nong Ben Cao Jing, ou livre des matières médicales. Sous le règne de l’empereur chinois Fu Hsi, le cannabis était un médicament très populaire. On disait qu’il guérissait la goutte, la malaria, les rhumatismes et qu’il était utilisé en acupuncture. Vers 200 avant J.-C., la plante a été utilisée comme ingrédient dans les premiers remèdes anesthésiques. En l’an 100, les Chinois avaient déjà décrit plus de 100 usages médicinaux du cannabis !

Outre son utilisation thérapeutique, le chanvre a été utilisé comme matériau textile et dans l’alimentation, en raison de la valeur nutritionnelle élevée des graines de chanvre. D’autres références écrites à l’utilisation du chanvre se trouvent dans “The Book of Ancient Poetry”, où il est clair que le chanvre était souvent cultivé dans les champs.

Histoire du cannabis Chine

“Le chanvre à semer, c’est le chemin que nous prenons, les champs loin et larges que nous habillons. “

Le livre des odes, la reine-soignante

L’histoire du cannabis en Inde : sacré et thérapeutique

Grâce aux déplacements des tribus nomades, le cannabis a fini par atteindre l’Inde ancienne. Les références les plus anciennes se trouvent dans les Vedas, un recueil de textes sacrés sanskrits, où elle est mentionnée comme l’une des cinq plantes sacrées.

Selon les légendes, Shiva, l’une des principales divinités de l’hindouisme, est descendu d’une montagne et a délivré l’humanité du yoga et du cannabis.

Histoire du cannabis Inde

On connaît l’histoire de Shiva, qui a été fait Seigneur de Bhang, parce qu’il apaisait sa colère en s’enivrant de cette nourriture, afin que le monde soit à l’abri de sa violence.

Mais qu’est-ce que Bhang ? Le Bhang est l’une des trois préparations traditionnelles du cannabis. Les autres sont la Ganja (fabriquée à partir des fleurs des plantes femelles) et la préparation plus puissante Chara (fabriquée à partir des fleurs en floraison). Le Bhang ou Bhang Lassi est un mélange de marijuana, de lait et d’autres ingrédients. Il est encore utilisé aujourd’hui, par exemple par les Shaiva ‘Sadhus (dévots de Shiva, également connus sous le nom de Yogi).

Une autre légende raconte que Siddhartha Gautama, ou Bouddha, a jeûné et médité sous l’arbre bodhi pendant six ans, ne mangeant qu’une graine de chanvre et un grain de riz par jour. Dans le bouddhisme tantrique, le bhang est utilisé en combinaison avec la prière et contribue à une grande libération. Au Moyen Âge, le bhang était souvent consommé avant une bataille, par exemple par les guerriers sikhs, également appelés Nihang. Même à l’époque coloniale, où beaucoup de choses étaient interdites, une exception a été faite pour le cannabis, qui était et est toujours un élément important de la culture indienne.

Aujourd’hui, le Bhang est un plat traditionnel indien préparé avec des feuilles de chanvre. Il convient de mentionner que la plante pousse à l’état sauvage dans le pays.

L’histoire du cannabis au Moyen-Orient : une plante sacrée et spirituelle

Au VIe siècle, lorsque le prophète Zoroastre a fondé la foi zoroastrienne, le cannabis est mentionné comme une plante sacrée.

Dans le “Zend Avesta”, un recueil de textes religieux, le chanvre est cité parmi 10 000 autres plantes médicinales. Ici aussi, les prêtres consommaient du bhang pour leurs voyages spirituels.

Au cours des siècles suivants, après la propagation de la foi islamique, les soufis ont utilisé le cannabis et d’autres stimulants tels que le café pour atteindre un état de conscience supérieur. Fuzuli, un poète soufi, a écrit :

“Le haschisch est l’être parfait, recherché par l’humanité avec beaucoup d’enthousiasme. Il n’est peut-être pas l’être parfait pour tout le monde, mais il l’est certainement pour le chercheur d’expérience mystique”.

Fuzuli

Une autre légende laisse entendre que les guerriers nizarides de Syrie utilisaient du haschisch pour mieux se concentrer sur leurs cibles et suivre les mouvements de leur corps. On dit qu’ils éliminent souvent des personnes de haut rang, ce qui leur a valu le nom de Hashishins. C’est peut-être là l’origine du mot ” assassin ” que nous connaissons aujourd’hui.

Histoire du cannabis - Grèce antique

L’influence du cannabis sur l’histoire de la Grèce antique

Le mot Cannabis est en fait une traduction grecque d’un mot scythe. Les Scythes étaient une tribu nomade qui vivait également parmi les Grecs de l’Antiquité. Selon Hérodote, un historien grec, les Scythes utilisaient le cannabis comme plante textile pour les vêtements et les cérémonies funéraires. La marijuana a lentement fait son entrée dans la culture grecque.

Le feu scythe, un encens probablement fabriqué à partir de cannabis, était utilisé dans le culte d’Asclépios, le dieu de la médecine. Les médecins ont pu utiliser la plante pour traiter des inflammations et même des tumeurs.

Les Thraces, une autre tribu nomade qui vivait parmi les Grecs, avaient des chamans appelés “Kapnobatai” ou “smokewalkers”. Ils sont entrés en transe en dansant et en brûlant de la marijuana. D’autres tribus lançaient même du cannabis enflammé pour s’enivrer pendant les festivités.

Histoire de la marijuana

L’histoire du cannabis dans l’Égypte ancienne : rituels et médecine

Dans l’Égypte ancienne, le cannabis était appelé “Shum Shum Tu”, ce qui se traduit par “la plante médicinale de marijuana”. marijuana médicale “. Le cannabis était souvent utilisé dans les rituels et en médecine. La découverte de fibres de chanvre suggère qu’il était utilisé comme plante textile pour la confection de vêtements et de cordes.

Du pollen de chanvre a également été trouvé dans la tombe de Ramsis II. Dans l’un des plus anciens textes médicaux, le papyrus d’Ebers, la plante est utilisée dans des pommades contre les inflammations et d’autres maladies. Seshat, la déesse de la sagesse et de la connaissance, était représentée avec une feuille de chanvre sur la tête.

La popularité de la plante a atteint son apogée, mais au XIVe siècle, le point de vue sur le haschisch a changé et sa possession a été punie de la peine de mort.

Histoire du cannabis sativa

L’histoire du cannabis en Europe : de l’introduction à la prohibition

Les usages du cannabis dans la Rome antique

La marijuana est arrivée dans la Rome antique. Vers 70 après J.-C. C, a été mentionné dans le “Dioscorides Materia Medica”, un texte médical qui le cite comme traitement des maux d’oreille. La racine bouillie était également utilisée pour traiter la goutte et l’arthrite. Les tribus germaniques ont fini par se procurer des graines de cannabis, qu’elles ont commencé à utiliser dans leur alimentation, comme médicament et comme vêtement.

Histoire du cannabis - Rome

La rencontre avec le cannabis dans les voyages en Orient

Le cannabis est réapparu en Europe des siècles plus tard, sous différentes formes. Jan Huygen van Linschoten, un explorateur hollandais du XVIe siècle, a rencontré le cannabis lors de ses voyages vers l’est. Au cours de ses expéditions, M. Linschoten a eu l’occasion de se familiariser avec le cannabis et ses applications grâce aux cultures locales. Ces rapports comptent parmi les premières mentions documentées de la plante en Europe et ont jeté les bases de sa propagation ultérieure sur le continent.

Histoire du cannabis - Europe

Le club des Hashishins et son influence en France

Au XIXe siècle, l’armée napoléonienne a ramené le haschisch en France, cette fois-ci en provenance d’Égypte. Au milieu des années 1800, le haschisch est devenu très populaire et le“Hashishins’ Club” ou“Hash Eaters’ Club” a vu le jour. Ce club, fréquenté par des personnages illustres tels que Charles Baudelaire et Alexandre Dumas, explore les effets des drogues et contribue à la popularité croissante du cannabis à cette époque. Comme nous avons pu le constater lors d’un entretien avec un expert de la politique du cannabis en France cette influence culturelle est toujours présente dans le pays.

Découverte médicale et consommation de cannabis par la reine Victoria

En 1830, le médecin irlandais William Brooke O’Shaughnessy découvre les usages médicaux du cannabis en Inde et décide de le ramener en Europe. Même la reine Victoria d’Angleterre aurait utilisé la marijuana pour soulager ses crampes menstruelles.

Pourtant, la marijuana a été interdite au Royaume-Uni en 1928, après la conférence internationale sur les drogues de Genève, et reste illégale dans de nombreux pays européens.

Le cannabis est devenu une plante populaire pour de nombreuses raisons, mais il a malheureusement été interdit au Royaume-Uni en 1928, après la Conférence internationale sur les drogues de Genève. Aujourd’hui encore, elle est illégale dans de nombreux pays européens, même si certains d’entre eux, comme les Pays-Bas, le Portugal et l’Espagne, font exception à la règle.

Le premier joint des Beatles et autres moments emblématiques

Le monde de la musique est un domaine dans lequel le cannabis a joué un rôle important. L’un des moments les plus emblématiques est celui où les Beatles ont fumé leur premier joint dans les années 1960, qui a marqué un tournant dans la culture populaire et l’acceptation de la plante par le public. Cet événement symbolise le début d’une révolution culturelle et le désir d’explorer de nouvelles expériences.

L’histoire du cannabis aux États-Unis : de la colonisation à la légalisation

Les débuts du cannabis aux États-Unis : arrivée précoce et culture

Grâce à l’expansion espagnole et anglaise, le chanvre a atteint les côtes des États-Unis dans les années 15-1600. L’agriculture dans les colonies d’Amérique du Sud et plus tard à Jamestown est devenue largement commerciale avec le tabac. George Washington a même suggéré d’en tirer le meilleur parti et de le semer partout”.

Le chanvre est également représenté au verso de l’ancien billet de 10 dollars. James Madison aurait eu l’idée de former une nouvelle nation démocratique grâce au chanvre. Fitz Hugh Ludlow, écrivain et explorateur américain, a écrit le livre “The Hashish Eater” (Le mangeur de haschisch) sur la base de ses expériences de consommation de cannabis. Il s’agit d’une plante très répandue ! Les usages médicinaux étaient même courants. La pharmacopée des États-Unis (un résumé des informations sur les médicaments) a approuvé le cannabis pour de nombreuses maladies telles que le tétanos, la typhoïde, l’alcoolisme ou la dépendance aux opiacés ! Le cannabis a été baptisé “culture du million de dollars“.

La prohibition du cannabis : politiques restrictives et propagandes

Malheureusement, tout cela a changé au début des années 1900. La création de l’American Medical Association (AMA) a entraîné l’instauration de frais de licence élevés pour les médecins, ce que de nombreux phytothérapeutes ne pouvaient pas se permettre. En peu de temps, l’AMA détient le monopole de l’industrie médicale. Le cannabis a été interdit en Californie et au Massachusetts, entre autres.

À l’époque de la prohibition, même les États se sont ralliés à la prohibition du cannabis. Pourtant, les gens ont trouvé des moyens de fumer et de consommer de la marijuana. Les “tea pads” sont devenus très populaires à Harlem.

Histoire du cannabis - Amérique

L’influence de William Randolph Hearst sur la prohibition du cannabis

William Randolph Hearst, un homme d’affaires qui occupait la plupart des médias, s’est senti menacé par la production de chanvre et a commencé à diffuser de la propagande anti-cannabis. Il a utilisé l’afflux de réfugiés mexicains de la révolution mexicaine et a affirmé que“les immigrants mexicains qui fumaient du cannabis violaient violemment les femmes“.

La peur se répand. Un petit groupe religieux a écrit “Tell Your Children” (Dites-le à vos enfants), qui est ensuite devenu le film anti-cannabis“Reefer Madness“. Hearst commence à faire pression sur les hommes politiques pour qu’ils se rallient à sa cause.

Harry J. Anslinger et le Marihuana Tax Act de 1937

Parmi eux, Harry J. Anslinger, qui fut le premier commissaire du Federal Bureau of Narcotics (FBN), essentiellement un précurseur de la DEA. Ensemble, ils ont réussi à faire adopter la loi sur la taxe sur la marihuana en 1937, qui a fini par criminaliser la possession de cannabis à moins de pouvoir payer un taux d’imposition élevé.

Cela a encore affaibli l’industrie du chanvre. L’AMA n’a pas approuvé cet acte. Le Dr William Creigthon Woodward a déclaré : “Marijuana n’est pas le terme approprié, mais le poids de ce projet de loi repose en grande partie sur les médecins et les pharmaciens de ce pays”. Malheureusement, la loi a été adoptée très rapidement et les concours n’ont pas eu le temps de se préparer. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils ont abandonné.

Histoire du cannabis aux États-Unis

En 1938, le maire de New York, Fiorello la Guardia, a chargé une commission d’étudier le projet de loi pour s’opposer à Anslinger. Le comité La Guardia a conclu que le cannabis était un bon médicament. La tentative a échoué.

La seconde guerre mondiale et le déclin de la production de chanvre

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la production de chanvre à des fins industrielles a légèrement diminué, sous l’impulsion du ministère de l’agriculture et de l’armée. Ce “high” a été de courte durée et le cannabis a été officiellement retiré de tous les manuels médicaux.

Histoire du cannabis aux États-Unis

Les années 1960 : popularité de la marijuana et défis juridiques

À la fin des années 1960, la marijuana est devenue populaire parmi les mouvements de jeunesse de l’époque, mais elle est restée illégale. Timothy Leary, professeur à Harvard, est arrêté pour possession de drogue et décide de contester la loi fiscale. Dans cette affaire, le juge a estimé que la loi sur la taxation de la marijuana était inconstitutionnelle et l’a annulée.

La réaction brutale du Congrès a été d’adopter la loi sur les substances contrôlées (Controlled Substances Act) en 1970, ce qui a eu pour effet de maintenir le cannabis dans l’illégalité et de donner naissance à la Drug Enforcement Administration (DEA), l’agence américaine de lutte contre la drogue.

À ce moment historique, dans un endroit de Californie, un petit groupe d’étudiants s’est réuni à 16 h 20 pour fumer de la marijuana. C’est l’origine de l’importance du 420, la journée mondiale de la marijuana. signification du 420, la journée mondiale de la marijuana qui est célébrée le 4 avril (4/20 aux États-Unis).

États pionniers en matière de dépénalisation et de légalisation du cannabis

Heureusement, certains États comme l’Oregon et l’Alaska ont décidé de dépénaliser la plante. Même le comité Shafer, convoqué par Richard Nixon pour justifier la loi, a conseillé de dépénaliser l’usage du cannabis. Le président a choisi de l’ignorer. Les messages antidrogue ont été diffusés pendant longtemps et sont restés illégaux jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, les choses commencent lentement à changer. Plus de 20 États américains autorisent la vente de marijuana à des fins médicales et, en 2014, le Colorado a entièrement légalisé le cannabis à usage personnel. Malheureusement, le cannabis est toujours illégal au regard de la législation fédérale, de sorte qu’il reste très difficile de mener des études et des recherches sur le cannabis.

Le cannabis dans la Bible et les croyances rastafari

Dans les écritures hébraïques originales de la bible judéo-chrétienne, le cannabis était appelé Kaneh Bosum. Le Dr Sula Benet, anthropologue polonais, a découvert que Kaneh Bosum avait été mal traduit.

La première traduction de la plante biblique était “Acorus calamus”. Après avoir réalisé que l’Acorus calamus, communément appelé “acorus doux”, n’avait aucun des effets mentionnés, il a corrigé la traduction en cannabis. Kaneh Bosm apparaît en fait plusieurs fois dans l’Ancien Testament.

22 L`Éternel parla à Moïse, et dit : 23 Prends les meilleurs aromates : cinq cents sicles de myrrhe fluide, deux cent cinquante sicles de cannelle odorante, deux cent cinquante sicles de roseau odorant, 24 cinq cents sicles de casse, selon le sicle du sanctuaire, et un hin d`huile d`olive25. Tu en feras une huile d’onction sacrée, un mélange de parfums, un travail de parfumeur ; ce sera une huile d’onction sacrée.

La Bible

Même la croyance rastafari est basée sur la mention de la plante dans l’Ancien Testament. La ganja a été introduite par des serviteurs indiens au XIXe siècle, et les rastafariens croient que cette plante peut guérir les nations et les rapprocher de Jah.

L’histoire moderne du cannabis : aujourd’hui

L’histoire moderne du cannabis a été marquée par une évolution significative de la perception et de la légalité de la plante dans différents pays du monde.

Alors que de plus en plus de pays et d’États reconnaissent les bienfaits médicaux et les opportunités économiques liés au cannabis, des réglementations plus souples sont mises en œuvre, y compris en ce qui concerne l’usage récréatif de la marijuana. Par exemple, récemment, dans l’Union européenne, on a parlé en faveur de la dépénalisation du cannabis , La France a autorisé la vente de fleurs de CBD , y La Suisse est pionnière dans la vente de cannabis CBD. .

L’une des transformations les plus remarquables a été le mouvement vers la légalisation du cannabis à des fins médicales et récréatives. Dans plusieurs pays, des lois ont été promulguées pour autoriser l’usage thérapeutique du cannabis (généralement des extraits tels que le Huile de CBDmais dans certains pays, ils sont également bourgeons de marijuana) pour traiter diverses affections médicales, telles que la douleur chronique, l’épilepsie, le cancer et le syndrome de stress post-traumatique, entre autres.

En outre, de nombreux pays, comme le Canada, l’Uruguay et plusieurs États américains, sont allés plus loin et ont légalisé le cannabis à des fins récréatives, permettant ainsi aux adultes de consommer librement la plante. Les dispensaires de marijuana sont déjà les magasins de prédilection de nombreux consommateurs.

D’autre part, le chanvre est présenté comme une plante cultivée très durable, utile pour la production de nombreux matériaux respectueux de l’environnement : du “bois de chanvre” au “ciment de chanvre” et aux bioplastiques. Plus de 10 000 utilisations possibles sont connues pour cette plante, ce qui la rend indéniablement prometteuse pour l’avenir.

L’avenir du cannabis : développements médicaux et juridiques

En bref, l’industrie du cannabis est en plein essor, avec une croissance constante de la production, de la distribution et de la vente de produits liés au cannabis. En outre, la recherche scientifique met de plus en plus en évidence le potentiel thérapeutique des cannabinoïdes et l’importance du cannabis dans le domaine de la médecine. Le cannabis dans le domaine de la médecine. .

Le cannabidiol (CBD) prend peu à peu la place qui lui revient. Les premières études montrent ses propriétés prometteuses pour divers traitements médicaux et cosmétiques, tels que l’anxiété, la dépression, la douleur, les maladies inflammatoires, la peau sèche, les affections cutanées et bien d’autres encore.

Le lien entre les sciences humaines et le chanvre a traversé les siècles. Il a été reconnu comme une plante médicale extraordinaire présentant de nombreux avantages pour la santé, les écosystèmes et comme solution textile, ainsi que comme une matière première écologique importante pour les matériaux de construction, les bioplastiques et les matériaux modernes. Les lois évoluant de nos jours, nous pouvons nous attendre à d’innombrables applications et à un avenir prometteur.

Andrea Rezes Esmeraldino
Chercheur et formateur en cannabis : expert en produits CBD chez Cannactiva. Forte d'une grande expérience dans le monde du cannabis, Andrea est une experte des produits CBD de Cannactiva. [...]

Mi Cesta0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Chat ouvert
1
Besoin d'aide ?
Bonjour !
Pouvons-nous vous aider ?
Attention Whatsapp (lundi-vendredi/ 11h00-18h00)