Le CBD pour l'anxiété: Dosage et efficacité - Cannactiva

Le CBD pour l’anxiété : dosage et efficacité

L'huile de CBD pour l'anxiété

Le CBD ou cannabidiol est un composé du cannabis non psychoactif et non addictif qui s’est révélé bénéfique pour le traitement de l’anxiété. Aujourd’hui, dans le billet de Cannactiva, nous passerons en revue les dernières recherches menées sur le sujet par le Dr Caudevilla.

Note : Nous vous rappelons qu’il s’agit d’un article informatif qui vise à mettre à la disposition du grand public les informations actuelles disponibles dans les études scientifiques. Il n’est pas destiné à diagnostiquer, traiter ou prévenir une quelconque maladie.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est un sentiment désagréable de peur, de malaise et de crainte. En principe, il ne s’agit ni d’une maladie ni d’un symptôme pathologique, mais d’un sentiment aussi naturel que le bonheur, la colère ou la tristesse. Il est tout à fait normal d’être nerveux à l’approche d’un examen, d’un changement dans sa vie ou d’un environnement inconnu.

Au niveau biologique et évolutif, l’anxiété est considérée comme un mécanisme qui prépare les organismes à échapper à une menace. Lorsqu’un animal perçoit ou ressent la présence d’un danger, il active des mécanismes pour faciliter sa fuite. Par conséquent, l’anxiété s’accompagne souvent de symptômes physiques tels que la tachycardie, les palpitations, la tension musculaire, la bouche sèche, la respiration rapide…

Quand faut-il traiter l’anxiété ?

Contrairement à l’anxiété physiologique ou adaptative décrite ci-dessus, il existe plusieurs types d’anxiété pathologique. Voici quelques exemples typiques de ces derniers :

  • Anxiété chronique, souvent liée à un facteur de stress intense ou durable.
  • Anxiété qui se manifeste comme l’expression de conflits psychologiques inconscients.
  • Anxiété liée à l’interaction sociale avec d’autres personnes ou à des stimuli qui, objectivement, ne présentent pas de risque ou de danger(phobies).
  • Attaque de panique: anxiété qui survient de manière soudaine et inattendue.
  • Anxiété qui rend difficile l’accomplissement des activités de la vie quotidienne.
Possibilités d'utilisation du CBD pour l'anxiété
Le CBD pour l’anxiété : troubles anxieux pour lesquels l’utilisation du cannabidiol a été étudiée (infographie)

L’anxiété pathologique est-elle fréquente ?

L’anxiété est le trouble mental le plus répandu. Jusqu’à 10,4 % de la population présente des symptômes d’anxiété pathologique à un moment ou à un autre de sa vie et 6,7 % de la population peut répondre aux critères d’un diagnostic de “trouble anxieux”.

Selon des données sur la population espagnole (1), le problème d’anxiété est plus fréquent chez les femmes (8,8 %) que chez les hommes (4,5 %). Quant à l’âge, il n’y a pas de différences significatives entre les jeunes, les adultes et les personnes âgées dans le développement des troubles anxieux.

La paix
Le traitement de l’anxiété est l’occasion de reconsidérer notre mode de vie et nos pensées. Nous vous recommandons de consulter un spécialiste.

Traitement conventionnel de l’anxiété

Le diagnostic d’un médecin, d’un psychiatre ou d’un psychologue est une condition préalable au traitement. L’anxiété a généralement des causes psychologiques, mais elle peut aussi être la manifestation d’une maladie organique (altérations hormonales de la thyroïde, de la parathyroïde et des hormones corticoïdes) ou l’effet indésirable d’un médicament : antiasthmatiques (salbutamol) ou antibiotiques (azithromycine).

Les benzodiazépines telles que le diazépam (Valium ®), le lorazépam (Orfidal ®) ou le bromazépam (Lexatin ®) peuvent être utilisées pour des symptômes occasionnels ou légers. Mais l’utilisation continue de ces médicaments comme seule approche est déconseillée dans tous les protocoles et lignes directrices cliniques. Dans la pratique, ces recommandations ne sont malheureusement pas toujours suivies.

En général, l’approche psychothérapeutique de l’anxiété, accompagnée de médicaments, est celle qui offre les meilleurs résultats, surtout en cas de symptômes modérés-sévères et durables.

Le CBD et le traitement de l’anxiété

Mécanisme d’action : Système endocannabinoïde et anxiété

Le système endocannabinoïde joue un rôle important dans la régulation des émotions et les mécanismes de contrôle de l’anxiété. Plus précisément, elle agit sur les circuits cérébraux qui déterminent le comportement et les réactions aux stimuli émotionnels, en particulier ceux de nature négative (2) (3).

Des études menées sur des souris ont mis en évidence des mutations génétiques entraînant une réduction de l’activité du système endocannabinoïde. Lorsque ces animaux sont exposés à un stimulus stressant, on observe à travers leurs réponses physiologiques et comportementales qu’une activité réduite du système endocannabinoïde entraîne une altération de la régulation des mécanismes d’anxiété. Ces mêmes mutations génétiques et cette altération de la réponse à l’anxiété ont également été vérifiées chez l’homme (4).

On sait également quels sont les récepteurs cérébraux impliqués : les récepteurs cannabinoïdes CB1. Leur activation produit des effets anxiolytiques, qui sont importants pour les symptômes des troubles anxieux (5). L’activité de ce récepteur est également étroitement liée aux mécanismes cérébraux qui désactivent les symptômes physiques qui accompagnent l’anxiété (6).

Le potentiel du CBD contre l’anxiété

Compte tenu de ce qui précède, la disponibilité de médicaments agissant sur les récepteurs CB1 ouvre la voie à de nouveaux traitements de l’anxiété. Les cannabinoïdes interagissent sélectivement avec ces récepteurs et sont des candidats idéaux.

Le THC, le principal cannabinoïde psychoactif de la marijuana, a l’inconvénient de produire des effets mentaux qui risquent d’être plus désagréables chez une personne anxieuse (10).

En revanche, le CBD est non psychoactif, sûr, a peu d’effets indésirables et ses propriétés pharmacologiques chez l’homme sont bien connues. Il agit également sur d’autres récepteurs cérébraux impliqués dans les troubles de l’humeur, tels que les récepteurs de la sérotonine (7).

Études scientifiques sur le CBD pour l’anxiété

Dans l’ensemble, les preuves existantes soutiennent fortement le potentiel du CBD en tant que traitement des troubles anxieux. Chez l’animal, le cannabidol a un large éventail d’effets sur l’anxiété, la panique, les comportements compulsifs, les symptômes physiques accompagnant l’anxiété et la prévention à long terme du stress. (8)

Les données disponibles suggèrent que le CBD est un bon candidat pour le traitement des troubles anxieux généralisés, des attaques de panique et des troubles anxieux sociaux, au moins de manière aiguë. Il en va de même pour d’autres problèmes de santé mentale où l’anxiété est un élément important, comme le syndrome de stress post-traumatique(SSPT) ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) (9, 19, 20).

Le CBD et l'anxiété
Le CBD contre l’anxiété (infographie). Dans de nombreux pays, comme l’Espagne, l’utilisation orale du CBD n’est pas réglementée. Les produits Cannactiva sont destinés à un usage externe. Consulter un médecin avant d’utiliser le CBD pour l’anxiété

Études cliniques

Les premières études ont montré que le CBD inversait les effets de l’anxiété que le THC peut produire chez l’homme (10) (11 ) . Un effet bénéfique du cannabidiol a également été démontré dans le traitement immédiat de patients souffrant de phobie sociale (12), et même dans des domaines tels que l’anxiété chez les héroïnomanes (13) et les cocaïnomanes (14).

Des essais cliniques sont en cours avec le CBD pour le trouble anxieux généralisé résistant aux autres traitements (15), le syndrome de stress post-traumatique (16), l’anxiété sociale (17) et l’anxiété liée au cancer (18). Certaines d’entre elles sont à un stade très avancé et les résultats devraient être publiés dans les mois à venir.

Comment prendre du CBD contre l’anxiété ?

La plupart des essais cliniques sur le cannabidiol et l’anxiété chez l’homme utilisent des extraits d’huile de cannabis CBD, sous forme d’huile de CBD. Compte tenu des données disponibles, la voie d’administration la plus appropriée de l’huile de cannabidiol serait les gouttes de CBD sublinguales ou orales.

Des études ont montré que le cannabidiol était efficace contre l’anxiété à des doses de 200 à 800 mg de CBD par jour dans le cadre d’un traitement de 12 semaines (15). Toutefois, il convient de consulter un médecin avant de commencer à utiliser le CBD pour traiter l’anxiété et d’envisager les interactions possibles entre le CBD et les médicaments.

Combien de temps faut-il pour que le CBD agisse ?

Dans les études qui ont évalué l’effet du CBD dans des situations stressantes, comme le cannabidiol pour la prise de parole en public, l’huile de CBD a été administrée 60 à 90 minutes avant. Toutefois, l’efficacité du CBD varie en fonction de la forme de consommation, du dosage, du type d’anxiété et d’autres circonstances individuelles (consulter un spécialiste).

Les vaporisations de CBD peuvent-elles être utilisées contre l’anxiété ?

Il n’existe pas beaucoup de données sur l’effet des vaporisations de CBD dans le traitement de l’anxiété. En théorie, l’effet du cannabidiol par voie respiratoire devrait être plus rapide et plus intense que celui de l’huile de CBD, mais de plus courte durée. C’est pourquoi certains praticiens pensent que les vaporisations de CBD peuvent être combinées à l’huile de CBD pour l’anxiété, bien qu’il n’y ait pas d’études pour vérifier ce type de pratique.

Acheter CBD Full Spectrum pour vaporisations
La vaporisation du CBD est un moyen discret et pratique d’utiliser le CBD à tout moment de la journée.

En conclusion…

Des preuves scientifiques confirment le potentiel anxiolytique du CBD, et ce composant du cannabis continue de faire l’objet de recherches. Au niveau clinique, il n’existe actuellement aucune donnée permettant de recommander le cannabidiol pour les troubles anxieux. Son efficacité à long terme, ses interactions médicamenteuses et son rôle en tant que thérapie complémentaire sont autant d’aspects pour lesquels il convient de consulter un médecin lorsqu’on envisage un traitement tel que le CBD.

Note : Il s’agit d’un article d’information qui n’est pas destiné à prévenir, diagnostiquer ou traiter une quelconque maladie. Son contenu peut compléter, mais ne doit jamais remplacer, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou d’un symptôme. Les produits Cannactiva ne sont pas des médicaments et sont destinés à un usage externe. Cannactiva n’est pas responsable de la mauvaise utilisation de ces informations. Veuillez noter que de nouvelles preuves scientifiques peuvent être disponibles depuis la date de publication. Par conséquent, consultez votre médecin avant d’utiliser le CBD.

Références
  1. La santé mentale en données : prévalence des problèmes de santé et consommation de médicaments psychotropes et apparentés à partir des dossiers cliniques de soins primaires. Date de publication : décembre 2020. Ministère de la santé. Gouvernement de l’Espagne.
  2. Castillo PE, Younts TJ, Chavez AE, Hashimotodani Y. Signalisation endocannabinoïde et fonction synaptique. Neurone. 2012 Oct 4;76(1):70-81. doi: 10.1016/j.neuron.2012.09.020. PMID : 23040807 ; PMCID : PMC3517813.
  3. Riebe CJ, Pamplona FA, Kamprath K, Wotjak CT. Le soulagement de la peur – vers un nouveau cadre conceptuel et ce que les endocannabinoïdes ont à voir avec cela. Les neurosciences. 2012 Mar 1;204:159-85. doi: 10.1016/j.neuroscience.2011.11.057. Epub 2011 Dec 3. Erratum dans : Neuroscience. 2012 Jun 14;212:225. Pamplona, F [corrigé en Pamplona, F A]. PMID : 22173015.
  4. Dincheva I, Drysdale AT, Hartley CA, Johnson DC, Jing D, King EC, Ra S, Gray JM, Yang R, DeGruccio AM, Huang C, Cravatt BF, Glatt CE, Hill MN, Casey BJ, Lee FS. La variation génétique de FAAH améliore la fonction fronto-amygdalienne chez la souris et l’homme. Nat Commun. 2015 Mar 3;6:6395. doi : 10.1038/ncomms7395. PMID : 25731744 ; PMCID : PMC4351757.
  5. Melis M, Greco B, Tonini R. Interaction entre la signalisation endocannabinoïde synaptique et la métaplasticité dans la fonction et le dysfonctionnement des circuits neuronaux. Eur J Neurosci. 2014 Apr;39(7):1189-201. doi : 10.1111/ejn.12501. PMID : 24712998.
  6. Ruehle S, Rey AA, Remmers F, Lutz B. Le système endocannabinoïde dans l’anxiété, la mémoire de la peur et l’habituation. J Psychopharmacol. 2012 Jan;26(1):23-39. doi : 10.1177/0269881111408958. Epub 2011 Jul 18. PMID : 21768162 ; PMCID : PMC3267552.
  7. Resstel LB, Tavares RF, Lisboa SF, Joca SR, Corrêa FM, Guimarães FS. Les récepteurs 5-HT1A sont impliqués dans l’atténuation induite par le cannabidiol des réponses comportementales et cardiovasculaires au stress de contention aigu chez le rat. Br J Pharmacol. 2009 Jan;156(1):181-8. doi: 10.1111/j.1476-5381.2008.00046.x. PMID : 19133999 ; PMCID : PMC2697769.
  8. García-Gutiérrez MS, Navarrete F, Gasparyan A, Austrich-Olivares A, Sala F, Manzanares J. Cannabidiol : A Potential New Alternative for the Treatment of Anxiety, Depression, and Psychotic Disorders. Biomolécules. 2020 Nov 19;10(11):1575. doi : 10.3390/biom10111575. PMID : 33228239 ; PMCID : PMC7699613.
  9. Blessing EM, Steenkamp MM, Manzanares J, Marmar CR. Cannabidiol as a Potential Treatment for Anxiety Disorders (Le cannabidiol comme traitement potentiel des troubles anxieux). Neurothérapie. 2015 Oct;12(4):825-36. doi: 10.1007/s13311-015-0387-1. PMID : 26341731 ; PMCID : PMC4604171.
  10. Zuardi AW, Shirakawa I, Finkelfarb E, Karniol IG. Action du cannabidiol sur l’anxiété et les autres effets produits par le delta 9-THC chez des sujets normaux. Psychopharmacologie (Berl). 1982;76(3):245-50. doi : 10.1007/BF00432554. PMID : 6285406.
  11. Zuardi AW, Cosme RA, Graeff FG, Guimarães FS. Effets de l’ipsapirone et du cannabidiol sur l’anxiété expérimentale humaine. J Psychopharmacol. 1993 Jan;7(1 Suppl):82-8. doi: 10.1177/026988119300700112. PMID : 22290374.
  12. Rosário BDA, Lemes JA, de Lima MP, Ribeiro DA, Viana MB. Effets subjectifs, comportementaux et neurobiologiques du cannabis et des cannabinoïdes dans l’anxiété sociale. Rev Neurosci. 2023 Oct 11;35(2):197-211. doi: 10.1515/revneuro-2023-0078. PMID : 37812748.
  13. Hurd YL, Spriggs S, Alishayev J, Winkel G, Gurgov K, Kudrich C, Oprescu AM, Salsitz E. Cannabidiol for the Reduction of Cue-Induced Craving and Anxiety in Drug-Abstinent Individuals With Heroin Use Disorder : A Double-Blind Randomized Placebo-Controlled Trial (Cannabidiol pour la réduction de l’état de manque et de l’anxiété induits par des indices chez des personnes toxicomanes souffrant de troubles liés à la consommation d’héroïne : un essai randomisé en double aveugle contrôlé par placebo). Am J Psychiatry. 2019 Nov 1;176(11):911-922. doi: 10.1176/appi.ajp.2019.18101191. Epub 2019 May 21. Erratum dans : Am J Psychiatry. 2020 Jul 1;177(7):641. PMID : 31109198.
  14. Meneses-Gaya C, Crippa JA, Hallak JE, Miguel AQ, Laranjeira R, Bressan RA, Zuardi AW, Lacerda AL. Cannabidiol pour le traitement de l’envie de consommer du crack : une étude exploratoire en double aveugle. Braz J Psychiatry. 2021 Sep-Oct;43(5):467-476. doi: 10.1590/1516-4446-2020-1416. PMID : 33146345 ; PMCID : PMC8555645.
  15. Berger M, Li E, Rice S, Davey CG, Ratheesh A, Adams S, Jackson H, Hetrick S, Parker A, Spelman T, Kevin R, McGregor IS, McGorry P, Amminger GP. Cannabidiol for Treatment-Resistant Anxiety Disorders in Young People : An Open-Label Trial (Le cannabidiol pour les troubles anxieux résistants au traitement chez les jeunes : un essai ouvert). J Clin Psychiatry. 2022 Aug 3;83(5):21m14130. doi : 10.4088/JCP.21m14130. PMID : 35921510.
  16. Essai clinique : Sécurité et efficacité du cannabidiol (CBD) pour les symptômes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) chez les adultes en utilisant la formulation Liquid StructureTM (NantheiaTM ATL5). Essais cliniques. Disponible à l’adresse suivante : https://clinicaltrials.gov/study/NCT05269459
  17. Essai clinique : le cannabidiol comme traitement du trouble d’anxiété sociale (R61). Essais cliniques. Disponible à l’adresse suivante : https://clinicaltrials.gov/study/NCT05571592
  18. Essai clinique : ECR sur le CBD pour l’anxiété dans les cas de cancer du sein avancé. Essais cliniques. Disponible à l’adresse suivante : https://clinicaltrials.gov/study/NCT04482244
  19. Skelley JW, Deas CM, Curren Z, Ennis J. Use of cannabidiol in anxiety and anxiety-related disorders. J Am Pharm Assoc (2003). 2020 Jan-Feb;60(1):253-261. doi: 10.1016/j.japh.2019.11.008. Epub 2019 Dec 19. PMID : 31866386.
  20. Blessing EM, Steenkamp MM, Manzanares J, Marmar CR. Cannabidiol as a Potential Treatment for Anxiety Disorders (Le cannabidiol comme traitement potentiel des troubles anxieux). Neurothérapie. 2015 Oct;12(4):825-36. doi: 10.1007/s13311-015-0387-1. PMID : 26341731 ; PMCID : PMC4604171.

Dr. Fernando Caudevilla
Médecin de famille et expert en toxicomanie. Elle travaille sur différents projets d'assistance, de recherche et de formation liés à la drogue, y compris le cannabis thérapeutique.

Mi Cesta0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Chat ouvert
1
Besoin d'aide ?
Bonjour !
Pouvons-nous vous aider ?
Attention Whatsapp (lundi-vendredi/ 11h00-18h00)