Le cannabis en Suisse : législation et réglementation sur le CBD et la marijuana

Réglementation du cannabis en Suisse

La Suisse et le cannabis : une relation compliquée avec un avenir prometteur

En ce qui concerne le cannabis, la Suisse a fait les gros titres dans le monde entier en 2017 lorsqu’elle est devenue le premier pays européen à relever la limite de THC dans les fleurs et les produits à un pour cent.

D’autres pays commencent à suivre le mouvement, mais les Suisses ont encore une longueur d’avance avec leur autre projet pilote pionnier de cannabis récréatif en Europe, qui débutera bientôt à Bâle.

Dans quelle mesure le mouvement du cannabis est-il progressif en Suisse ?

Comparée à d’autres pays européens, la Suisse a toujours eu l’une des attitudes les plus libérales à l’égard du cannabis et de ses consommateurs. En 2012, la simple possession de petites quantités de marijuana a été dépénalisée et certains cantons ont autorisé les citoyens à cultiver et à transformer le cannabis pour leur usage personnel.

Toutefois, cette initiative a rapidement pris fin suite à l’intervention de la cour fédérale. Pourtant, le cannabis a toujours été populaire parmi les Suisses, avec un demi-million de consommateurs sur une population estimée à 8,5 millions d’habitants.

Légalité du cannabis médical en Suisse

En ce qui concerne l’usage médical du cannabis, les médecins suisses sont autorisés à prescrire du cannabis médical à leurs patients depuis 2011, l’un des premiers en Europe. En réalité, la prescription de cannabis médical est soumise à des règles très strictes et les produits disponibles sont si chers que seule une poignée de patients peut se les offrir, beaucoup d’autres préférant acheter leurs médicaments sur le marché noir. C’est pourquoi les organisations de patients et même certains médecins appellent à des réformes pour rendre cette plante médicinale plus accessible.

Le marché du CBD en Suisse : le boom du CBD

Il y a six ans, le paysage du cannabis en Suisse a connu un changement majeur avec la légalisation de tout le cannabis contenant moins de 1% de THC. (dans le reste de l’Europe, la limite légale de THC reste comprise entre 0,2 et 0,3 %, à l’exception de 0,6 % en Italie).

En Suisse, il est légal de produire, d’importer et de vendre du cannabis ayant une teneur en THC inférieure à 1 % pour un usage récréatif, sans qu’il soit classé comme stupéfiant.

Comme nous le savons, la teneur en CBD ou cannabidiol et autres cannabinoïdes (mineurs) peut être beaucoup plus élevée dans les variétés de chanvre à 1 % de THC que dans les variétés à 0,3 % de THC. Il en va de même pour le profil terpénique, qui peut être beaucoup plus riche, ce qui signifie que les fleurs et les extraits ont une odeur et un goût bien meilleurs.

En Suisse, les variétés de cannabis contenant moins de 1% de THC sont légales (indépendamment de leur teneur en CBD). Dans la plupart des pays européens, la limite légale de THC est de 0,3 %.

La limite légale de 1% de THC a déclenché un énorme boom du CBD en Suisse, avec des centaines de cultivateurs et des milliers de vendeurs de cannabis riche en CBD avec jusqu’à 20% de CBD et moins de 1% de THC (et des produits fabriqués avec ces extraits).

Les amateurs de cannabis d’autres pays européens tels que l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie ou le Royaume-Uni ne peuvent qu’envier leurs homologues suisses.

Les souches de cannabis contenant 1 % de THC peuvent contenir beaucoup plus de CBD et d’autres cannabinoïdes mineurs, ainsi qu’un profil terpénoïde plus riche, que les souches de chanvre contenant moins de 0,3 % de THC.

Les cultivateurs et les distributeurs suisses ont produit des bourgeons de haute qualité et ont prospéré non seulement sur le marché national, mais aussi sur le marché international. ont également réussi à écouler leurs fleurs riches en CBD dans d’autres pays en éliminant la majeure partie du THC.Le matériel végétal est ensuite stocké dans la plante, ce qui permet de conserver d’autres composés actifs dans le matériel végétal. Car même ces fleurs de cannabis lavées contenaient encore beaucoup plus de CBD et de terpènes que les variétés de chanvre traditionnelles cultivées et vendues dans d’autres pays européens.

La limite légale suisse de 1% de THC a permis la production de fleurs et d’extraits à l’odeur et au goût extraordinaires. Cela a déclenché un boom du CBD en Suisse, qui est l’un des principaux producteurs de chanvre CBD en Europe.

Puis vint l’année 2022 et l’augmentation des prix de l’électricité, ainsi que le relèvement de la limite de 1 % de THC en République tchèque. Une concurrence de plus en plus forte est apparue, également en provenance d’Italie, avec sa limite de THC de 0,6 % et son climat, qui permet de produire d’incroyables fleurs de CBD également à l’extérieur, et pas seulement à l’intérieur.

En conséquence , le prix de la fleur de cannabis a commencé à baisser tandis que le coût de la production de fleurs en intérieur a continué à augmenter, poussant de nombreux producteurs suisses de fleurs de CBD à la faillite. Le boom du CBD en Suisse a donc pris fin et le marché a commencé à se normaliser.

Programme pilote suisse de loisirs Weed Care

Mais qu’en est-il du cannabis contenant plus de 1 % de THC ? L’année dernière, la Suisse a de nouveau fait parler d’elle dans le monde du cannabis après avoir annoncé le lancement d’un projet pilote à Bâle avec un marché réglementé strictement limité. Le projet s’intitule Soins aux mauvaises herbes et comprend moins de 400 participants de la troisième plus grande ville de Suisse qui pourront acheter légalement de la marijuana dans les pharmacies locales.

Le lancement du projet a été retardé en raison de problèmes liés à la qualité du produit, mais selon le communiqué de presse du producteur Pure Holding, les ventes commenceront à la fin du mois de janvier : “La distribution réglementée de cannabis dans les pharmacies de Bâle pourra commencer à la fin du mois de janvier 2023.

L’essai bâlois de vente réglementée de produits à base de cannabis dans des pharmacies sélectionnées a reçu une nouvelle approbation de l’Office fédéral de la santé publique pour de nouveaux produits, après un lancement retardé. Six produits biologiques produits dans le pays seront utilisés.

Si tout se passe bien, ces essais devraient débuter dans d’autres villes et cantons suisses avec un plus grand nombre de participants, même si, d’après les représentants du gouvernement avec lesquels je me suis entretenu à Zurich il y a quelques mois, il ne faut pas s’attendre à une légalisation complète de l’usage récréatif dans tout le pays avant 2024 ou 2025.

Inscrivez-vous à la lettre d’information et recevez chaque semaine des informations intéressantes et des offres exclusives :

Statut juridique du CBD et de la marijuana en Suisse (FAQ)

Le CBD est-il autorisé en Suisse ?

Oui, le CBD est légal en Suisse sous toutes ses formes, y compris les fleurs de CBD. La Suisse est un paradis pour les amateurs de CBD et vous pouvez acheter des produits contenant jusqu’à 1 % de THC.

Quels sont les produits CBD que je peux acheter en Suisse ?

La Suisse dispose d’un grand nombre de produits CBD de haute qualité, allant des fleurs et du haschisch CBD, des huiles CBD, des vaporisateurs CBD et des crèmes CBD, jusqu’aux produits CBD à usage vétérinaire. Quels que soient vos besoins en cannabidiol, vous pouvez être sûr que la Suisse y répondra.

Où puis-je acheter du CBD en Suisse ?

Partout où l’on peut acheter d’autres produits pour adultes (comme du tabac ou de l’alcool) : growshops, stations-service, kiosques, supermarchés, etc. Les adultes peuvent facilement acheter une large gamme de produits CBD dans des magasins réputés. Veuillez noter que le CBD est légal en Suisse pour les personnes âgées de plus de 18 ans.

Quelle est la teneur légale en THC du cannabis en Suisse ?

La limite de THC pour le cannabis est de 1 %. Cette réglementation des cannabinoïdes est plus souple que celle de leurs homologues européens, dont les limites sont plus proches de 0,3 %. Le seul autre pays d’Europe à avoir fixé une telle limite est la République tchèque. Par conséquent, en Suisse, le cannabis contenant 1 % de THC ou plus est considéré comme un stupéfiant et illégal.

Le cannabis récréatif est-il légal en Suisse ?

Pas encore, mais le premier projet pilote sur le cannabis récréatif débutera bientôt à Bâle avec un nombre limité de sujets et une quantité limitée de cannabis et de ses types (uniquement de la fleur séchée et du haschisch).

Est-il possible de cultiver de la marijuana chez soi en Suisse ?

Oui, mais il doit toujours s’agir de souches contenant moins de 1 % de THC. La culture domestique du cannabis est possible en Suisse, tant que la teneur en THC de l’herbe reste inférieure à 1 %.

Lukas Hurt
Activiste du cannabis | Journaliste spécialisé dans les questions relatives au cannabis en Europe centrale

Mi Cesta0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Chat ouvert
1
Besoin d'aide ?
Bonjour !
Pouvons-nous vous aider ?
Attention Whatsapp (lundi-vendredi/ 11h00-18h00)