CBD et Sintrom : Est-ce que cela affecte la coagulation ? - Cannactiva

Huile de CBD et Sintrom : Le CBD affecte-t-il la coagulation ?

CBD hypertension

L’huile de huile CBD a pris d’assaut le monde du bien-être, mais convient-elle à tout le monde ? Y a-t-il des contre-indications ? Voici quelques-unes des questions que les utilisateurs peuvent se poser. Aujourd’hui, nous nous demandons si le CBD se combine bien avec les médicaments anticoagulants, en particulier le Sintrom (acénocoumarol) et la Warfarine. Le CBD peut-il affecter la coagulation et l’effet de ces médicaments ? Nous répondrons à ces questions en nous basant sur les connaissances actuelles, selon les recherches scientifiques en cours.

Note : Cet article est informatif et n’est pas destiné à prévenir, diagnostiquer ou traiter une maladie. Son contenu peut compléter, mais jamais remplacer, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou d’un symptôme. Les produits Cannactiva ne sont pas des médicaments et sont destinés à un usage externe. Consultez votre médecin avant d’utiliser le CBD.

Le CBD peut-il affecter la coagulation ?

Oui, le cannabidiol ou CBD peut influencer la coagulation. Des études précliniques ont montré que le cannabidiol affecte l’agrégation plaquettaire. Bien qu’il n’ait pas été démontré que ses effets présentent des contre-indications lorsqu’il est utilisé seul ou chez des personnes en bonne santé, il convient d’être prudent lors de la prise orale de CBD en cas de maladie ou de prise d’autres médicaments.

Comment le CBD affecte-t-il les anticoagulants ?

Le CBD peut augmenter la concentration sanguine de certains médicaments, tels que les anticoagulants, en inhibant les enzymes hépatiques qui métabolisent ces médicaments. Cela pourrait renforcer ses effets et augmenter le risque de saignement.

Puis-je prendre du CBD si je prends du Sintrom ?

Le mélange de CBD et d’anticoagulants pourrait renforcer l’effet des anticoagulants tels que le Sintrom, augmentant ainsi le risque d’hémorragie. Cette question doit donc être évaluée par le médecin. Il peut être nécessaire d’ajuster les doses de Sintrom ou de CBD.

Puis-je prendre du CBD si je prends de la warfarine ?

Dans certains cas cliniques, des complications ont été observées lors de l’utilisation concomitante de produits à base de cannabis et d’anticoagulants tels que la warfarine. Il est recommandé, si une utilisation simultanée est nécessaire, de le faire sous surveillance médicale stricte.

Existe-t-il des contre-indications connues entre le CBD et les anticoagulants ?

Oui, il existe des cas cliniques où l’utilisation concomitante de CBD et d’anticoagulants diminue le temps de coagulation en dessous de la fourchette thérapeutique. Ce phénomène est également observé avec d’autres cannabinoïdes, c’est pourquoi des précautions doivent être prises dans l’utilisation thérapeutique du cannabis médical et des médicaments anticoagulants.

Le CBD peut-il être utilisé sans danger ?

Oui. Le CBD présente un large éventail d’avantages potentiels, mais il n’est pas sans complexité, en particulier lorsqu’il est associé à certains médicaments. Nous vous en disons plus ci-dessous.

L’huile de CBD et les médicaments anticoagulants

Qu’est-ce qu’un anticoagulant ?

Les anticoagulants sont des médicaments qui “fluidifient” le sang, c’est-à-dire qu’ils empêchent le sang de coaguler trop rapidement, assurant ainsi une circulation fluide dans nos veines et nos artères.

Ils sont administrés pour prévenir les thrombus et les complications graves telles que les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux. Cependant, son action nécessite une surveillance attentive afin d’éviter les saignements.

Comment les anticoagulants agissent-ils et comment sont-ils métabolisés ?

Les anticoagulants sont métabolisés dans le foie et agissent en ciblant des protéines spécifiques dans le sang, qui sont impliquées dans les processus de coagulation.

Sintrom, dont le principe actif est l’acénocoumarol, est un anticoagulant largement utilisé qui agit comme un antagoniste de la vitamine K. Il s’agit d’un acteur clé de la cascade de la coagulation. C’est un acteur clé de la cascade de la coagulation.

Comme le Sintrom, la Warfarine est également un anticoagulant qui interfère avec la vitamine K.

Il existe d’autres anticoagulants sur le marché qui sont indépendants de cette vitamine, notamment l’héparine, l’énoxaparine (Lovenox), le dabigatran (Pradaxa) et le rivaroxaban (Xarelto).

CBD et son influence sur l’effet des médicaments anticoagulants

Le CBD est métabolisé dans le foie et peut influencer la fonction de certaines enzymes hépatiques. Ceci est crucial car ces mêmes enzymes métabolisent également de nombreux autres médicaments, y compris les anticoagulants.

Lorsque le CBD inhibe ces enzymes dans le foie, il peut entraîner une augmentation des niveaux d’autres drogues dans la circulation sanguine. Ce problème se pose pour les médicaments dont l’index thérapeutique est étroit et dont l’excès ou l’insuffisance peut être problématique.

Médicaments anticoagulants et huile de CBD : interactions possibles

Effets possibles du CBD sur la coagulation

La coagulation est le processus par lequel le sang forme des caillots pour arrêter le saignement. Elle implique une série de réactions chimiques qui conduisent à la formation d’une masse solide (caillot) à partir du sang liquide. Ce processus implique la vitamine K et se produit par l’agrégation des plaquettes, la formation de filaments de fibrine, à l’aide de la thrombine, et l’activation d’autres protéines dans le sang. La coagulation est essentielle à la cicatrisation des plaies et à la prévention des saignements excessifs.

Des études précliniques ont montré que les cannabinoïdes influencent la coagulation. Le CBD n’affecte pas l’activité thrombinique autant que le cannabinol (CBN) et le tétrahydrocannabinol (THC). Cependant, le CBD peut perturber l’agrégation plaquettaire (1).

Études scientifiques humaines sur le CBD et la coagulation

Des études scientifiques ont étudié les effets du CBD sur la coagulation dans des modèles précliniques. Il a été observé que le CBD peut interférer avec l’agrégation plaquettaire (1).

Il n’existe pas d’études sur l’effet antiplaquettaire du CBD chez l’homme, en raison de la difficulté de rester dans le cadre éthique lorsque le risque d’hémorragie d’une personne est accru.

Il existe des rapports de cas cliniques où l’utilisation de CBD et d’anticoagulants en combinaison a été contrôlée. Dans ces cas cliniques, une diminution significative de la coagulation a été observée, de sorte que le temps de coagulation de l’International Normalised Ratio (INR) doit être surveillé au début du traitement et pendant l’administration des cannabinoïdes (2).

D’autres rapports anecdotiques suggèrent des interactions possibles entre le CBD et les anticoagulants. Mais la plupart des études se concentrent sur les effets du THC, le composé psychoactif de la marijuana, sur la coagulation.

Des données préliminaires suggèrent que des doses élevées de THC peuvent affecter la fonction plaquettaire, mais les études approfondies sur l’homme sont limitées (3).

Risques liés à la prise de CBD avec des médicaments anticoagulants

La principale préoccupation liée à l’utilisation simultanée de CBD et d’anticoagulants est le risque d’anticoagulation excessive. Si le CBD augmente la concentration plasmatique de l’anticoagulant, il peut y avoir un risque accru d’événements hémorragiques.

Recommandations pour les personnes prenant des anticoagulants et souhaitant consommer du CBD

Avant de combiner le CBD avec des anticoagulants, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé. Il est essentiel de surveiller les personnes recevant des produits à base de cannabis et des anticoagulants simultanément à l’aide de tests de laboratoire.

Il peut être nécessaire de surveiller les niveaux d’anticoagulation, en évaluant le rapport international normalisé (INR), lors de l’introduction ou de l’ajustement du CBD. Une surveillance étroite des niveaux de médicaments et de leurs effets est donc essentielle.

Note : Cet article est informatif et n’est pas destiné à prévenir, diagnostiquer ou traiter une maladie. Son contenu peut compléter, mais jamais remplacer, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou d’un symptôme. Les produits Cannactiva ne sont pas des médicaments et sont destinés à un usage externe. Consultez votre médecin avant d’utiliser le CBD.

Fuentes
  1. Khayat, W. et Lehmann, C. (2022). Le système endocannabinoïde : une cible thérapeutique potentielle pour les coagulopathies. Métabolites, 12(6), 541. https://doi.org/10.3390/metabo12060541
  2. Grayson, L., Vines, B., Nichol, K., Szaflarski, J. P., & UAB CBD Program (2017). Une interaction entre la warfarine et le cannabidiol, un rapport de cas. Epilepsie et comportement, rapports de cas, 9, 10-11. https://doi.org/10.1016/j.ebcr.2017.10.001
  3. Damkier, P., Lassen, D., Christensen, M. M. H., Madsen, K. G., Hellfritzsch, M. et Pottegård, A. (2019). Interaction entre la warfarine et le cannabis. Basic & clinical pharmacology & toxicology, 124(1), 28-31. https://doi.org/10.1111/bcpt.13152

Masha Burelo
Investigadora en cannabinoides | Doctoranda en Neurociencia

Mi Cesta0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Chat ouvert
1
Besoin d'aide ?
Bonjour !
Pouvons-nous vous aider ?
Attention Whatsapp (lundi-vendredi/ 11h00-18h00)